Vous en avez marre de vous prendre la tête sans arrêt, marre de devoir user de vos cordes vocales pour vous faire comprendre dans votre relation ? Peut-être que la prochaine dispute vous sera fatidique et que vous auriez pu éviter ça avec de simples clés faciles à comprendre. Restez avec moi et je vous dévoile les principales raisons des disputes  et les secrets pour ne plus jamais vous disputer.

Les premières disputes auxquelles j’ai malheureusement assisté, étaient les disputes de mes parents. Je me suis juré de ne jamais reproduire la même chose avec ma moitié. Et pourtant… La fatigue, le stress, le quotidien, les objectifs à remplir… Sont autant de choses qui favorisent les disputes. J’ai pu remarquer qu’il y avaient différentes situations qui les favorisaient. J’ai aussi compris quelques mécanismes grâce à des livres / des formations sur le développement personnel que j’ai lu et appris à connaitre. Découvrez ici quelle est notre histoire, nos disputes et comment nous avons appris à y remedier. Mais ne soyez pas trop optimistes : il s’agit là non pas de la solution miracle mais bien de réflexes et d’attention à avoir tous les jours. C’est un exercice du quotidien à pratiquer main dans la main avec votre moitié.

Notre histoire de couple ou comment nos disputes se sont intensifiées

Il est 6 heures le réveil sonne. Vite je cours me faire couler un café. Pendant ce temps je vais me raser, (la flemme mais bon pas le choix, j’ai des obligations professionnelles), je vais me doucher rapidement, et quand je sors de la douche il est déjà 6H30. Je stress déjà à l’idée de la journée que je vais passer. Je prends mon café, j’ouvre mes mails, il y en a  déjà 30 alors que la veille j’avais répondu à toutes les demandes…. Encore plus de stress. Il faut vite se brosser les dents, j’attrape la cravate au vol et je cris « je t’embrasse chérie » et je ferme la porte. Je sais déjà que je ne reverrai pas la maison avant très tard ce soir. La journée commence, je vous épargne les détails : il faut être toujours plus réactif, plus performant, plus multi-tâches, plus concentré, +, +, +………

Les journées au boulot sont interminables mais j’ai vu mes parents bosser dur alors je me dois de bosser dur et d’ailleurs Sarkozy le disait :« bosse plus gagne plus »….  Alors je travaille, je travaille, je gagne pas forcément plus mais cela sera l’objet d’un autre article.

Je regarde ma montre pfff il est midi j’ai l’impression de n’avoir rien fait par rapport à la quantité de choses qu’il me reste à faire. Donc déjeuner sur le pouce, pas le choix il faut être performant et ne pas perdre de temps. Je dois travailler pendant mon déjeuner : je réponds aux mails ou j’ouvre le courrier, je règle les tracas des collaborateurs… Bref pas une minute à perdre et pas une minute à moi. Je termine de manger et c’est reparti pour une après-midi « marathon des neurones ». Il est 19h je pars enfin du travail (cet encore ! C’est pas trop tard par rapport à ce que je vivais avant). Je rentre je suis lessivé, stressé, déçu.

Je n’ai pas réussi à remplir tous les objectifs de la journée que je me suis imposé. Je dis bien « je ». Parce qu’en vrai, on a tous un patron au-dessus de nous qui nous dit plus ou moins quoi faire. Mais la charge de travail, les tâches quotidiennes à effectuer, les horaires, les jours de congé… Quand on est un « responsable », en fait, tout ça, c’est nous qui nous l’imposons majoritairement. On a des directives, mais le reste est en notre possession : nous décidons ce que nous allons faire avec ces directives. Et si mes journées étaient trop chargées et impossibles à réaliser, il s’agissait bien de ma propre responsabilité. Il faut parfois apprendre à « lâcher prise » et à dire « NON », je vous l’apprendrai plus tard dans un prochain article.

Bref je suis lessivé, j’ai mal au crâne, j’ai à peine pris le temps de boire dans la journée, j’ai faim, je suis anxieux, perturbé. Je gare la voiture, fait un dernier contrôle des mails. Pfiou j’aurais pas dû !! Aller on rentre… Tu passes le seuil de la porte avec un esprit négatif au possible. Et je vois que le repas n’est pas prêt, je rage intérieurement : « va falloir que je cuisine encore après cette journée » … Eh oui bonhomme ! Ta femme n’est pas ta boniche ! Ju. était rentrée un peu plus tôt que moi mais je devine à sa tête qu’elle a passé la même journée que moi. On se fait un petit bisou du bout des lèvres, on n’échange pas grand chose parce que trop fatigués pour parler. On a les yeux sur le portable et sur la vie des autres, puis il faut faire à manger …

« Ju tu fais à manger stp ? »

« Non Vinz tu pourrais peut-être t’en occuper ce soir… ? »

« T’abuses j’ai eu une journée impossible aujourd’hui ! En plus c’est moi qui ai fait à manger la dernière fois tu sais … »

(En réalité je n’arrive même plus à trouver la date où j’ai cuisiné pour nous la dernière fois… Ca devait faire au moins trois semaines).

Bref je vous épargne les détails, mais de fil en aiguille avec la fatigue le ton monte et la dispute prend place. Les reproches s’éclatent contre nos coeurs et les débris laissent des marques…

J’ai pris cet exemple mais il y en a plein parfois. Ju. essuie des séries de reproches envers moi alors qu’elle n’était pas la coupable -comme le précédent exemple- où j’ai été égoïste. Mais il y avait aussi les reproches envers moi qui parce qu’elle était fatiguée. Un mot en trop, telle une goutte d’eau qui faisait déborder le vase et la dispute éclatait.

En bref, d’où viennent les disputes ?

Il y a plusieurs problèmes quand on analyse l’histoire et qui causent le démarrage d’une dispute :

  • Le manque d’organisation : afin de moins stresser, chaque semaine prévoyez votre planning jour par jour. Casez 3 à 5 choses à faire/réaliser par jour.
  • Le manque d’attention : à force de ne plus prendre le temps pour embrasser votre partenaire ou lui écrire un petit mot la flamme s’éteint et au revoir l’amour passionnelle dès le début. Accordez-lui un moment rien qu’à elle/à lui. Dites lui « je t’aime » plus souvent et vos vies seront plus belles. Ju. m’a appris ce qu’un Australien marié depuis 35 ans lui a confié : « Make your partner happy, Life easy ! ».  Autrement dit, si vous rendez votre moitié heureuse, elle vous le rendra bien et vous découvrirez ce que le mot « harmonie » veux dire.
  • Le manque de discipline : si vous ne tenez pas les objectifs que vous vous êtes fixés (arrêter de fumer, prendre un petit-déjeuner tous les jours, faire plus de sport…) et que vous ne le faites pas… Vous allez être déçus de vous. Déçu du regard de votre moitié qui sera malheureux/malheureuse de ne pas vous voir évoluer… Et il y a de fortes chances que ça se termine en dispute : vous allez en fait reprocher à votre moitié ce que vous-même vous n’arrivez pas à faire. Prévoyez de petits objectifs faciles à atteindre. Cela va vous entrainer au changement et vous irez de victoires en victoires. Vous aurez alors un esprit plus positif et cela se ressentira dans votre couple.

Le manque d’énergie : pas de sport, de la junk food, des séries jusqu’à pas d’heures, le smartphone avant de se coucher, le smartphone au réveil… Sont autant de mauvais réflexes qui vous font baisser votre niveau d’énergie et vous rendent vulnérables à la négativité ! D’ailleurs, si tu veux savoir comment avoir plus d’énergie, clique sur le lien !

  • Le manque de communication positive : faire des reproches ou critiquer l’autre sont des formes de communications mais elles ne sont pas constructives. Il faut les rayer de votre quotidien et essayer de trouver des moyens de pallier à cela très vite.
  • Le manque de confiance en soi : très souvent on rejette la faute sur l’autre mais en réalité vous reprochez à l’autre ce que vous redoutez chez vous. Par exemple : mesdames lorsque vous êtes jalouses et reprochez à votre homme de regarder les formes des autres femmes, c’est en réalité un manque de confiance en vous. Pensez-vous que si vous aviez le physique de vos rêves, vous vous feriez vraiment du soucis par rapport aux autres femmes ? En fait, vous n’envisageriez même pas que votre homme ai envie d’une autre que vous. Quand vous avez confiance en vous -Mesdames ET Messieurs- vous dégagez une aura, une sorte d’énergie très positive et vous êtes moins soucieux et plus serein.

Ce que disent les professionnels.

« Les disputes montrent qu’il y acommunication, remise en question ». Et donc se serait une évolution positive contrairement aux couples qui ne se disputent pas, ne communiquent pas ou du moins ne se remettent pas en question et n’évoluent pas pour finalement tirer leur couple vers le bas. Les disputes montrent que vous vous remettez en question ou mettent en reflet un trait de votre personnalité que votre moitié n’aime pas. Votre moitié exprime ses sentiments vis à vis de vous (par des reproches le plus souvent) mais celà vous oblige à vous remettre en question « pourqui il/elle me reproche ça ? », « qu’est-ce que j’ai fais de mal ? », « qu’est-ce que j’aurai pu faire de mieux ? », etc…

« Super chouette Vinz, donc on peux continuer à se disputer ! J’adore ça ! En plus si par chance on se réconcilie ;)… Tu vois ce que je veux dire …. »

Ce n’est pas aussi simple que ça car les disputes OUI elles te permettent de communiquer, de faire ressortir des problèmes mais ne les résout pas. Nous seuls sommes capables par la suite de résoudre les problèmes pour éviter que les mêmes disputes incessantes reviennent indéfiniment…

« Mais Vinz, ça pimente un couple les disputes, non ? »

OUI mais à force de jouer, tu ne viendras pas te plaindre quand elle aura pris sa valise car elle en aura eu marre de tes crises et d’être incomprise.

Mais alors comment faire pour ne pas se disputer et sortir de ce jeu relationnel négatif ? J’ai trouvé ce principe par l’étude du livre de Raphaëlle Giordano « ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ». D’ailleurs je vous conseille vivement de le lire. C’est une vraie pépite pour commencer à prendre sa vie en main et comprendre les principes du développement personnel. Vous pouvez l’acheter en suivant le lien suivant …..

Je vous l’explique en 3 étapes :

  • Apprendre à son conjoint ou à sa conjointe où sont tes limites : par exemple tu prépares les repas 3 jours dans la semaine mais les 4 autres tu veux être au moins aidé. Tu travailles 15 heures par jour mais le weekend il est pour ton couple. Pas pour les copains ou les copines. Car à force de tout garder à l’intérieur de vous et de l’évacuer au fur et à mesure par des sorties et de l’alcool, vous ne faites qu’entasser les choses jusqu’à que ça déborde et explose sur votre moitié qui n’a rien demandé à personne. Donc dites clairement vos limites à votre moitié, elle vous aime elle le comprendra et surtout apprenez à dire ce que vous avez sur le coeur au fur et à mesure. Au moment où les choses se passent. Ca vous permettra de ne pas exploser 5 jours plus tard. L’autre ne va rien comprendre à votre excès et vous vous crééerez encore plus de problèmes.
  • Il faut aussi que vous preniez conscience du scénario qui se passe pour stopper le jeu et attendre un moment calme, propice pour renouer le dialogue. En clair quand vous sentez que ça monte et que vous jouez au plus fort, arrêtez de sur-enchérir le dialogue. Prenez du recul pour cerner vos besoins afin de formuler des demandes directes et claires. Que votre conjoint ou conjointe ne soit pas obligé d’utiliser le décodeur pour vous comprendre ! Si vos attentes sont légitimes et raisonnables il n’y a aucune raison que votre moitié ne les comprennent pas. Mais comment faire pour quitter la conversation quand le ton monte ? Définissez votre code rouge. Quoi ?! Oui quand le coeur commence à palpiter et que le Wasabi commence à monter au nez (oui j’adore le Wasabi sur les sushis 🙂 ) faites un signe que vous aurez définit au préalable et qui vous permettra de comprendre que la discussion va mal finir et qu’il faut faire une pause avant de la reprendre. Partez alors chacun dans votre coin, détendez vous, faites du sport et revenez plus tard vers l’autre.
  • Dernière étape : la plus importante. Il faut arrêter comme Raphaëlle Giordano le dit bien dans son livre « la mitraillette des reproches ». C’est une technique imparable pour énerver votre partenaire, mais ce n’est pas ce qu’on recherche. Ne commencez pas vos phrases par des “tu” assassins. Il nous faut donc une autre approche, il nous faut faire une F.E.T.E. « Ah… Vinz enfin je te reconnais ! Toujours à vouloir boire un coup… »

Non ce sont les initiales :

vous rappelez les FAITS qui vous ont contrariés.

vous exprimez votre EMOTION, ce que vous avez ressenti au moment de la dispute.

et vous proposez un TERRAIN D’ENTENTE une solution « gagnant-gagnant ».

Un exemple concrêt : en reprenant le scénario de notre dispute plus haut.

Ju. aurait pu dire :

« Quand tu as sous entendu que je travaillais moins que toi (le FAIT) et que donc paradoxalement c’était de ma responsabilité de faire le diner… J’ai ressenti de la peine, je me suis sentie sous-estimée (EMOTION). Or j’ai vraiment besoin que tu me soutiennes et j’ai besoin de tes encouragements, tout comme toi sans doute. Je pense que nous devrions plus souvent nous donner des signes de reconnaissance pour les choses que nous accomplissons (TERRAIN D’ENTENTE piste constructive et positive). On aurait peut-être pu cuisiner ensemble pour parler de notre journée ou du week-end qu’on pourrait prévoir ?Ainsi on éviterait les silences et les malentendus, non ? »

Cela m’a apparu comme une évidence à la lecture du livre de Raphaëlle. Cela demande des efforts et de l’entrainement car il faut se contrôler et réfléchir à ce que l’on veut vraiment, à ce que l’on veux dire sans blesser l’autre. Il faut oser exprimer à l’autre ce que l’on ressent et ce que l’on souhaite.

Souvent c’est le 1er pas le plus dur . Cela parait si simple que de parler à sa moitié de manière positive et constructive…

« Ben oui Vinz si tu l’aime, n’ai pas peur de lui dire ce que tu ressens… »

Et pourtant… Malheureusement il y n’y a que peu de personnes qui font ce premier pas, tellement peu de personnes qui communiquent efficacement et c’est pourquoi il y a tant de divorces de nos jours.

Je compte sur vous pour partager cette méthode à votre moitié, de le relire ensemble, d’en discuter et de le mettre en pratique. Partagez cet article à tous vos amis et aidez nous à sauver le plus de couple et d’amour possible!

Vinz.