Le bilan : comme un poisson dans l’eau 🐠 !

Voilà comment je pourrais te résumer très rapidement notre 1ère semaine du défi 0 cheatmeals !

Pour te rappeler très rapidement :
– Nous avons commencé en Mai 2018 un défi général : avoir le corps, le physique & la santé de nos rêves à travers l’alimentation végétarienne
– Nous avons commencé le 30/08 un autre défi (en même temps que le premier du coup) : plus aucun cheatmeals.

En effet, histoire de se récompenser des efforts que nous faisions la semaine, nous nous autorisions très souvent des “cheatmeals” (en mode végétarien, toujours !). Sauf que de fil en aiguille, ça a quelque peu dégénéré et ça nous a amené à constater que nous faisons un peu “n’importe quoi” pendant tout le week end…

Alors, du coup : comment s’est passé cette première semaine ?

Plutôt bien. Mais jusque là, tu me diras, il n’y a rien d’anormal. En effet, la 1ère semaine est toujours la plus facile. C’est là où tu as le plus de motivation, le plus d’envie de réussir. Et SURTOUT : suite à nos différents écarts et à notre week-end en Espagne où on a accéléré la mal-bouffe (ben oui, “faut bien se faire plaisir avant le défi 0 cheatmeals de 3 mois” 😏) je ne t’explique même pas le bazar qu’il y avait dans notre ventre. Personnellement, j’étais écoeurée d’un rien 🤮 et sentais à quel point j’étais fragile des intestins.

Par contre, on a pu remarquer nos 1ères astuces pour repérer les moments où nous étions les plus faibles et donc les plus susceptibles de craquer.

Les voici :
– Quand tu es fatigué.
Raisonnement : quand tu es fatigué = flemme de bouger = flemme de faire à manger = tu vas chercher à manger ailleurs que chez toi = mal-bouffe

– Quand tu es triste / émotions négatives.
Raisonnement (pas chez tout le monde bien sûr) : tu es triste = tu te sens mal = tu as envie de te faire plaisir histoire de te réconforter = mal-bouffe
(Bon, ok chez certain, ce sera le shopping ou l’alcool ou autre… Chez nous, c’est la bouffe !)

– Quand tu es très heureux.
Raisonnement : tu es mega heureux (ex : tu as une bonne nouvelle à fêter, tu te payes des vacances alors que tu n’es pas parti depuis une éternité…) = Allez ! On fête ça ! = ma-bouffe

– Quand tu manques de préparation.
Raisonnement : il y a un évènement imprévu quelconque = tu es en retard sur ton planning / ta liste de tâches = tu compenses par quelque chose qui peut te faire gagner du temps = mal-bouffe

Tu comprends tout ça ?
Nous, on a mis du temps avant de le comprendre en tout cas ! Mais au final, ça a tout son sens.

Voilà les moments où on craquait très régulièrement, les 3 dernières années :
* Quand j’étais frustrée de passer ma vie au boulot,
* Quand je n’avais rien préparé d’avance à la maison et qu’après 12 heures de boulot, je n’en pouvais littéralement plus et du coup trop la flemme de cuisiner,
* Quand je me disputais avec Vincent,
* Quand je me sentais humiliée au travail,
* Quand je n’arrivais pas à réaliser tout ce que j’avais planifié dans ma journée,
* Quand j’étais heureuse d’avoir ENFIN un jour de congé mais du coup, envie de me faire plaisir sur la bouffe,

Bref, tu vois où je veux en venir ?
Et toi ? Quels sont les moments où tu as craqué le plus dans ta vie ? Quand est-ce que tu craques le plus ? Est-ce que tu t’es reconnu dans tout ce que j’avais précédemment cité ?

Si tu as aimé cet article, n’hésites pas à le partager et à nous laisser un commentaire !
🎬 Abonnes-toi à notre chaine YouTube
🍀 Suis-nous sur Instagram
👍 Et sur Facebook !

A très vite les amis !
Vinz & Ju – heureux débutants dans la muscu 💪 et la nutrition 🥗 te partageant leur expérience