Salut à toi ! Il est temps de faire le bilan sur le jeûne intermittent !

Eh oui, si tu as suivi nos capsules précédentes, voilà maintenant 1 mois que nous avons commencé le jeûne intermittent.
Alors aujourd’hui, nous allons voir plusieurs choses ensemble :
– le principe de base
– pourquoi faire un jeûne intermittent ?
– les “formules”
– les avantages
– les inconvénients

C’est parti !

Le principe de base

C’est tout simple : le jeûne intermittent consiste à ne s’alimenter que durant une plage horaire de 8h et à ne rien manger pendant une plage horaire de 16h. Il existe plusieurs façons de faire un jeûne intermittent. Néanmoins, certaines règles sont à respecter, sans quoi tu risques de mettre ta santé en péril.
Tu dois comprendre que le jeûne intermittent ne CONSISTE PAS dans le fait de sauter un repas, mais bien de MANGER LES MÊMES QUANTITES qu’une journée classique mais pendant 8h et non pas pendant une journée classique.
Donc pour nous, voilà comment ça s’est traduit : nous connaissons le nombre de calories que nous devons manger pour continuer à perdre du gras. Au lieu de l’étaler sur 3-4 repas/jour, on l’étale plutôt sur 2 gros repas.

Pourquoi faire un jeûne intermittent ?

Eh bien apparemment parce que le jeûne (intermittent ou pas) semble être LA solution la plus adaptée pour perdre de la graisse. Pourquoi ? Parce que ton corps va apprendre à puiser dans tes réserves de graisses lorsqu’il ne va pas être alimenté.
Bref, je ne vais pas rentrer dans les termes techniques, mais en fait cela t’apprends de nouveau à ressentir la “faim” et non pas juste l’envie de grignoter. Cela t’aide également à réguler tes hormones. Le fait de ne pas être alimenté pendant une certaine période, va également t’aider à avoir plein d’énergie disponible et à être plus concentré sur ce que tu fais. Pourquoi ? Tout simplement parce que ton corps ne digère pas (ben non, s’il n’a rien à manger, alors il ne digère pas). Donc une partie de ton organisme est à l’arrêt, donc l’énergie est disponible pour autre chose.

Les différentes façons de faire

Le soucis avec le jeûne intermittent, c’est qu’il y a plusieurs façons de faire. Les voici :
– Tu manges entre 8h du matin et 16h uniquement ✑ tu manges le petit déjeuner, le déjeuner et une collation
– Tu manges entre 12h et 20h uniquement ✑ tu manges le déjeuner, une collation et le diner
– Etc, etc…
En fait, tu fais “ce que tu veux”, du moment que tu ne manges plus pendant 16h d’affilée. Et quand je dis “plus”, c’est-à-dire que seule l’eau est autorisée (et le thé/café mais noir, sans sucres et sans lait).
Sauf que là encore, ça se corse. Surtout pour nous.
Nous sommes en plein mois d’Août, il fait des chaleurs à mourir dehors et du coup il est beaucoup plus agréable pour nous de faire le sport très tôt le matin.
Quand tu fais du sport à haute intensité (séance de plus de 30mn), ton corps a besoin de retrouver de l’énergie pour fonctionner correctement. Et comment est-ce qu’il retrouve de l’énergie ? Dans la nourriture et principalement dans les glucides.
DONC si tu es habitué à ne pas faire de sport OU à faire des séances de 30mn seulement, tu peux ne pas être obligé de t’alimenter après le sport.
Si tu fais comme nous, des séances d’1h au moins, tu dois manger après.
Du coup, le planning le plus simple pour nous c’était : sport le matin, petit déjeuner, déjeuner et ensuite plus rien.

Les avantages/inconvénients de sauter le dîner

Mama mia ! Il y en a beaucoup 😋.
J’adore cette formule pour plusieurs raisons d’organisation principalement.
Déjà, je suis quelqu’un qui adore le petit déjeuner. Je m’amuse beaucoup plus dans la création de recettes pour le petit déjeuner plutôt que pour le dîner.
Ensuite imagine un peu la situation : quand tu n’as pas besoin de cuisiner pour le dîner, tu as un temps disponible pour toi de fou ! En fait tu as une très large plage horaire de disponible.
Nous, nous mangions à partir de 6h30 et ce jusqu’à 14h00. Entre 14h00 et 21h00 l’heure du coucher ON N’AVAIT RIEN D’AUTRE A FAIRE QUE DE SE FAIRE PLAISIR & BOSSER & SE RELAXER, etc… Quel bonheur ! Pas de cuisine, pas de vaisselle après 14h00.
Et encore une fois, je le répète, après 1h de sport, je ne me voyais pas ne pas manger jusqu’à 12h00…
Autres avantages : tu as un effet “ventre plat” de fou je trouve… Je ne sais pas trop comment l’expliquer mais j’ai l’impression d’être beaucoup mieux dans ma peau, même au niveau de ma digestion en sautant le dîner. Et surtout : on a perdu 2kg en 2 semaines CHACUN !
Pour les inconvénients, c’est là que ça devient plus compliqué…
En fait, tu as faim. A 14h00 tout va bien mais à 17h00 tu commences à avoir faim. Sauf que tu réalises très vite qu’en fait, c’est ton habitude du goûter qui vient de titiller doucement. C’est le seul inconvénient que je vois parce que sinon j’adore cette façon de faire.

En résumé : si tu sautes le diner pour privilégier le petit déjeuner, dis-toi bien que tu vas avoir plus de temps devant toi et que ce temps, tu pourras l’utiliser intelligemment. PAR CONTRE, si tu espères pouvoir utiliser ce temps devant la TV à ne rien faire, dis-toi bien qu’il va te falloir un SACRE MENTAL pour résister à l’envie de manger. Alors il vaut mieux être occupé en règle générale.

Les avantages/inconvénients de sauter le petit déjeuner

On a aussi testé cette façon de faire, mais durant 1 semaine uniquement parce que j’ai vite vu que ça ne serait pas pour nous.
Donc là, on continuait à faire 1h de sport le matin mais on ne s’autorisait à manger qu’à 12h30 et jusqu’à 20h30.
Impossible de décaler notre séance de sport à plus tard à cause de la canicule. Déjà à 6h00 du matin, la température affichait 25°C donc imagine à 19h00. Je ne sais pas chez vous, mais chez nous dans le Sud, IMPOSSIBLE d’avoir de l’air avant 22h00…
Donc voilà notre soucis avec cette manière de faire. Après le sport, tu n’as pas de suite faim puisque ton corps puise dans les réserves que tu as déjà de disponibles. Sauf qu’une heure après, tu as vraiment très faim. Et là, ça a même été presque impossible pour nous de se concentrer correctement sur notre boulot entre 9h30 et 12h30…
Fatigue, bâillements, l’envie de ne rien faire, la chaleur qui étouffe… Bref, on n’était vraiment pas productifs jusqu’à l’heure du déjeuner.
Et après le déjeuner, après avoir retrouvé des forces, on savait déjà que l’après-midi allait être coupée par la cuisine et la vaisselle du soir.
Bon, par contre, gros avantage ✑ tu manges le soir 🤪. Donc psychologiquement, tu as moins cet effet dans ta tête de te dire “je vais devoir attendre jusqu’à demain pour manger”. Cet effet est BEAUCOUP PLUS PRESENT quand tu arrêtes de manger à 14h00. Alors que ça revient exactement au même, on est d’accord.
Mais va savoir pourquoi, on a mieux supporter psychologiquement cette façon de faire, que de sauter le petit déjeuner.

Alors, en résumé : le jeûne intermittent OUI ou NON ?

OUI. C’est un gros OUI pour nous. 
On se sent quand même mieux dans notre peau, plus “légers”, plus concentrés, pas faibles du tout. C’est simplement le mental qui est parfois difficile à manipuler.
D’ailleurs, on le continue ! Mais sur la formule petit déjeuner-déjeuner. C’est vraiment trop laborieux pour nous de galérer devant l’ordinateur entre 9h00 et 12h30… Et on va rester comme ça, du moins jusqu’à ce que les grosses chaleurs s’arrêtent.

Et vous alors, avez-vous déjà fait un jeûne intermittent ? Ca vous donne envie d’essayer ?

Si tu as aimé cet article, n’hésites pas à le commenter et à nous laisser un commentaire !
🎬 Abonnes-toi à notre chaine YouTube
🍀 Suis-nous sur Instagram
👍 Et sur Facebook !

A très vite les amis !
Vinz & Ju – heureux débutants dans la muscu 💪 et la nutrition 🥗 te partageant leur expérience